f v r
_

Ubik

Multimédia, danse, théâtre.

Spectacle d’intérieur, 1h, public secoué.

Ubik : L’ubiquité ou l’omniprésence est la capacité d’être présent en plusieurs lieux simultanément.

Un homme est enfermé. Est-ce volontaire ? Ou est-il le sujet d’une expérience ? Entre les murs de son habitation règne la plus grande confusion : mélange de réel, de fragments de mémoire, de connaissances agrégées, les frontières s’estompent et nous plongeons au coeur d’une des plus importantes questions du XXI ème siècle : vers quoi l’homme va t’il évoluer lorsque sa vie numérique et organique ne seront plus dissociables et livrées à l’appréciation de tous et à la merci de quelques uns.

Les spectateurs seront témoins et acteurs de cette nouvelle expérience du collectif le Nomade Village.

 

Ubik, créé dans sa première version la saison passée aux Salins, nous plonge dans les errements de notre vie numérique, au point de rencontre avec notre vie ”réelle”. Mais cette frontière est-elle si nette ? Pouvons-nous être sûrs, dans l’usage quotidien que nous faisons d’Internet et des médias sociaux, de ne pas laisser dans notre sillage des parties de notre identité ? Que devient alors cette partie de nous”numérisée”, cette entité venue de nous mais alors indépendante ? Comment réagir lorsque notre avatar sera reconnu à notre place ? Ce sont toutes ces questions que soulève Ubik, dans un rapport au corps et au mental parfois brutal face à la surabondance d’images et d’informations.

Martin, être de chair et de sang, Martin, projection, Martin, peut être un peu de chacun de nous.

 

”C’est une réalité banale des jeunes qui n’échappent plus à la captation de leur écran 20h par jour. Leur vie est devenue virtuelle. C’est aussi la folie facebook où l’on peut avoir des centaines d’amis qu’on ne rencontre jamais, où tout ce que l’on publie ne nous appartient plus. Le spectacle n’assène rien, il alerte, il questionne (…) Un électrochoc salutaire.”

Jean Barak, La Marseillaise – 4 avr 2012

 

avec Yoan Mourlès

mise en scène Philippe Domengie

scénographie, images, lumière et sonCollectif le Nomade Village

régie vidéo Mathieu Rigoulot

régie son & création sonore Sylvain Delbart

illustrations Elza Montlahuc

avec la participation de Virgine Coudoulet, la femme en rouge et d’Alexandra Corkish, l’enquêtrice

production Collectif le Nomade Village • coproduction Théâtre des Salins, scène nationale de Martigues et le Théâtre Durance • Ubik reçoit le soutien dela région PACA.

Share

Reply